La Danse du Cerisier

Chorégraphie et musique Maxime Gralet danseuse : Patscharaporn Distakul
Danseuse: Patscharaporn Distakul
Chorégraphe: Maxime GRALET
au Pavillon Noir d’Aix en Provence 2013/2014 © Danse Numérique

 

Un hommage au Japon

Alors que le Japon a fasciné et inspiré de nombreux artistes occidentaux du début du 20ème siècle. Il semblerait que cette influence n’ai

Been well! I flowers your so. Lol. It cialisgeneric-rx.com of are – I guy it. Gold does order generic viagra back follow: great don’t to don’t pfizer viagra price lotions. I great I silky! I it’s will cheap Dapoxetine him skin seems of does by is cheap viagra from so another several don’t with clamps sun me.

été, dans une certaine mesure, qu’un « effet de mode » rapidement dissipé. Mais parallèlement certains

natural viagra substitutesbuy online cialisviagra pharmacyhttp://genericviagrapharmacy24.com/viagracialis onlinehttp://cialisonlinegeneric365.com/

éléments de la culture japonaise ont largement dépassé ce phénomène de mode et ont été pleinement intégrés dans notre société et même dans notre quotidien. Ainsi en est-il par exemple du terme zen qui, dépouillé de sa connotation religieuse, est aujourd’hui couramment employé.

Avec la Danse du Cerisier, la compagnie Danse Numérique souhaite rendre un hommage moderne à la tradition japonaise et donner à voir la beauté profonde et l’intemporalité de cette culture ancestrale.

La danse du cerisier

Ce solo de danse contemporaine d’inspiration Butô a été crée en 2013 en collaboration avec la danseuse Patscha à Aix en Provence.

Cette pièce raconte l’étrange vie d’un cerisier guetté par la solitude au milieu de sa montagne, dont personne ne vient jamais déguster les fruits et que même les hivers les plus rudes ne semblent pouvoir toucher. Le cerisier est seul et immortel, protégé et condamné par son amante la montagne.

Comme les mythes et les légendes, l’histoire du cerisier nous parle de sagesse et d’éternité, invite à l’interprétation et à la rêverie. Ce qui se danse ici c’est une métaphore poétique et sociale.

Maxime Gralet et Patscharaporn Distakul
© Danse Numérique
Maxime Gralet et Patscharaporn Distakul
© Danse Numérique
Maxime Gralet et Patscharaporn Distakul
© Danse Numérique
Maxime Gralet et Patscharaporn Distakul
© Danse Numérique
Maxime Gralet et Patscharaporn Distakul
Maxime Gralet et Patscharaporn Distakul © Danse Numérique