Tournage,Le Banquet ou de l’Amour/ Circuit Opéra

LE BANQUET OU DE L’AMOUR/ CIRCUIT OPERA
Le Banquet ou de l'Amour/ Circuit Opéra Danse Numérique Ensemble Gemmeus Maxime Gralet

C’est à la Fruitiére Numérique de LOURMARIN, qu’ont été réalisées les premiéres images du tournage. La Danseuse Chloé Saffores portait le temps du tournage, la clef de plusieurs symboles distinguables à l’expression dite  figurative de cette époque.

Ce temps de captation vidéo a été enregistré sur « Le Badinage » pour viole de Gambe  de Marin Marais.( Piéce qui sera afférente à la diffusion numérique)
PR2SENTATION :
Le Banquet ou de l'Amour/ Circuit Opéra Danse Numérique Ensemble Gemmeus Maxime Gralet Chloé Saffores Aix en Provence Le Banquet ou de l'Amour/ Circuit Opéra Danse Numérique Ensemble Gemmeus Maxime Gralet Chloé Saffores Aix en Provence Le Banquet ou de l'Amour/ Circuit Opéra Danse Numérique Ensemble Gemmeus Maxime Gralet Chloé Saffores Aix en Provence Le Banquet ou de l'Amour/ Circuit Opéra Danse Numérique Ensemble Gemmeus Maxime Gralet Chloé Saffores Aix en Provence

LE BANQUET OU DE L’AMOUR/ CIRCUIT OPERA, est un parcours enjolivé de personnages singuliers, qui invite le public  à traverser de multiples fenêtres. Reflet de notre passé et de notre avenir, l’oeuvre  évolue au travers des thématiques du baroque et de l’épicurisme.

Elle renouvelle notre approche de la musique, de la danse et de la peinture du 17 émet siècle.

A la suite de «Contemporary Mythology» l’association ADN prépare sa nouvelle création :

LE BANQUET OU DE L’AMOUR/ CIRCUIT OPERA  la réalisation a débuté en 2017 et se finalisera en 2018.

Cette création propose une nouvelle hybridation de disciplines artistiques et de genres esthétiques.

                         Cette installation extensible pluridisciplinaire (audiovisuelle, musicale et chorégraphique)  repose sur une scénographie numérique adaptable à tous types de lieux, extérieurs comme  intérieurs. Composée de huit cadres géants, l’installation  happe  le spectateur qui s’immerge dans un “entre-monde” revisitant l’esthétique du baroque.
                     Baignés de musique baroque,  les tableaux numériques  sont  peuplés de personnages intrigants revélés par la vidéo 3D. Dans cet univers flottant, quelque part entre hier et demain, les danseurs virtuels semblent sortir de leur cadre pour “interagir” avec le spectateur et l’amener à ne plus discerner le réel du fictif. Le public peut ainsi déambuler et évoluer entre ces différents tableaux en mouvement, au cours d’une plongée dans un monde épicurien, élastique, poétique et surprenant.
Chorégraphie réalisation :
Maxime Gralet
Danseuses :
Chloé Saffores
Caroline Jaubert
Musique :
Marin Marais