Les Sculptures

LES SCULPTURES :

Le ballet des sculptures est
une recomposition d’éléments
chorégraphiques, inspirés des positions
de sculptures classiques. La chorégraphie
joue sur l’immobilité, l’accélération et
les mouvements de groupe. L’énergie
corporelle fait corps avec les lieux et
le contexte des jardins à la française
du 17 et 18 éme siècle, souvent
composés de mises en scène narratives
illustrant les mythologies en sculpture.

Le chorégraphe Maxime Gralet a développé pour les Contemporary Mythology un style chorégraphique issu de la danse buto et contemporaine, inspiré du cyborg et intitulé « Le Bug» (mouvement saccadé, mécanique et samplé). L’écriture chorégraphique répond à un certain nombre de contraintes, notamment afin de pouvoir cloner et organiser des fugues entre danseurs virtuels, jouant sur des effets de perspective, de mise en abîme et de rapport d’échelle.

Les Sculptures Partie intégrante du ‘Banquet ou de l’Amour’, le ballet anime les figures de Galatée. Au sein d’une «patience éternelle », la statue déplace sa fragilité de mouvements en infra-mouvements. C’est un mythe atemporel qui se répète : la créature parfaite de Pigmalion n’est que la pâle image d’une perfection idéale, une fragilité humaine retenue dans un carcan de pierre.

Danseurs :

Chloé Saffores

Pierre Boileau-Sanchez

M.U.A : Oanna Menu

Chorégraphie /réa : Maxime Gralet

Crédits Photographies : Baptiste Duval